logo-paris-formation-securité
qualiopi certification formation paris

Notre organisme est référencé auprès de votre OPCO.

Paris Formation Sécurité est dédié exclusivement aux professionnels et à la reconversion professionnelle.

L’électricité est omniprésente dans notre quotidien, et des tâches apparemment banales, telles que l’installation d’équipements électriques ou la peinture autour d’une prise, peuvent devenir des sources potentielles d’accidents graves. Pour maîtriser les risques électriques, les employeurs doivent délivrer une habilitation électrique à leurs salariés. Voici dix points essentiels à connaître sur ce sujet crucial.

1. La Fréquence des Risques Électriques

Avec la généralisation des réseaux électriques, les opérations dans les bâtiments et sur le domaine public exposent les travailleurs à des risques électriques fréquents. Malgré une diminution des accidents au cours des 20 dernières années, les accidents graves subsistent, avec une mortalité quinze fois plus élevée que dans d’autres secteurs.

2. Les Secteurs les Plus Touchés

Les secteurs du bâtiment, des travaux publics, des services, du travail temporaire et de l’alimentation figurent parmi les plus touchés par les risques électriques, soulignant la nécessité de mesures préventives adéquates.

3. Les Nouvelles Dispositions Légales

Le Code du travail a introduit des dispositions visant à renforcer la sécurité lors des opérations sur ou à proximité des installations électriques. Depuis le 1er juillet 2011, seuls les travailleurs habilités par l’employeur peuvent intervenir et vérifier des installations.

4. Définition de l’Habilitation Électrique

L’habilitation électrique est une reconnaissance de la capacité d’une personne à effectuer en toute sécurité des tâches d’ordre électrique ou non électrique sur ou à proximité d’une installation électrique. Cette habilitation n’est délivrée qu’aux personnes formées préalablement aux risques électriques, avec une évaluation régulière des compétences et des connaissances, nécessitant un recyclage tous les trois ans.

5. Tout Salarié Confronté à un Risque Électrique

Depuis le 1er juillet 2011, chaque salarié exposé à un risque électrique doit détenir une habilitation, indépendamment de sa spécialité. La classification ne se base plus sur la profession, mais sur les tâches effectuées.

6. Formation Obligatoire pour Divers Profils

Les peintres, plombiers, menuisiers, et d’autres non-électriciens doivent également obtenir une habilitation s’ils effectuent des tâches exposant au risque électrique. Cela inclut des activités telles que la pose et la dépose d’appareillage électrique, la raccordement d’ensembles neufs, ou la manipulation de chauffage électrique.

7. Chiffres Clés

Environ 500 000 personnes du secteur du BTP et plus de 1,5 million de professionnels devront être formées à la nouvelle norme AFNOR NF C 18-510, soulignant l’ampleur de l’impact de cette réglementation.

8. Les Différentes Habilitations

Il existe différentes habilitations, telles que BC, BE, B1, HC, H2V, VE/VH, adaptées aux spécificités des métiers du bâtiment et de l’automobile. Les professionnels peuvent obtenir leur habilitation électrique grâce à des formations spécialisées, notamment proposées par notre organisme de formation.

9. Renforcement de la Sécurité

L’habilitation électrique vise à renforcer la sécurité des opérateurs en leur conférant les compétences nécessaires pour intervenir sur des installations électriques en toute sécurité, réduisant ainsi les risques d’accidents.

10. Une Responsabilité Collective

La sécurité électrique est une responsabilité collective. Employeurs, salariés et organismes de formation jouent un rôle essentiel dans la prévention des accidents électriques, contribuant à un environnement de travail plus sûr pour tous.